Créer un site internet

l'informatique à l'école

 

RESCOL/SCHOOLNETL'APPORT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE
L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION 
(NTIC) À L'APPRENTISSAGE DES ÉLÈVES
DU PRIMAIRE ET DU SECONDAIRE
REVUE DOCUMENTAIRE


UNE COLLABORATION DE L'UNIVERSITÉ LAVAL ET
DE L'UNIVERSITÉ McGILL


Réginald Grégoire inc.
Robert Bracewell
Thérèse Laferrière


LE 1er AOÛT 1996


 

 

 

EVOLUTION OU REVOLUTION

 

Aux temps actuels, où l'informatique occupe tous les secteurs de la vie , pour les grands comme pour les petits, le système scolaire peut-il encore ignorer cette matière dans ses programmes nationaux? Apparent non !

Nombre de cadres d'un certain âge encore en fonction, qui sont  rebutés par ces nouveaux instruments de travail ressentent en eux une attitude d'analphabetisme. Ils constatent que le controle de leur fonction leur échappe au profit des jeunes.C’est dire combien le contexte general de la vision du monde a changé. Et cela entraine une vision différente de l'enseignement et de l'apprentissage.

 


Ayant pris conscience de la place croissante que ces technologies occupent dans de nombreuses sphères de la vie sociale et de l'attrait qu'elles exercent, sous de multiples formes, auprès des jeunes, on s'interroge sur l'attention que le système scolaire devrait leur accorder et, plus spécifiquement, sur la contribution qu'elles pourraient apporter à l'apprentissage des élèves.

 

L'expression «nouvelles technologies de l'information et de la communication» (que, dans la suite du texte, nous abrégerons en «nouvelles technologies» ou «technologies nouvelles») renvoie ici à un ensemble de technologies parmi lesquelles figure habituellement l'ordinateur et qui, lorsqu'elles sont combinées ou interconnectées, se caractérisent par leur pouvoir de mémoriser, de traiter, de rendre accessible (sur un écran ou un autre support) et de transmettre, en principe en quelque lieu que ce soit, une quantité quasi illimitée et très diversifiée de données. En outre, il convient de souligner que celles-ci se présentent de plus en plus fréquemment sous diverses formes: texte, schéma, graphique, image en mouvement, son, etc.

 

Quant à l'apprentissage en cause, il s'agit de celui prévu pour les élèves du primaire ou du secondaire à l'intérieur d'expériences concrètes où de nouvelles technologies sont utilisées. Il se rapporte donc habituellement aux langues, aux mathématiques, aux sciences humaines, aux sciences naturelles, aux arts et, à la fin du secondaire, à certains contenus professionnels, ainsi qu'aux habiletés intellectuelles que l'on associe à ces diverses matières: capacité de se donner une représentation mentale de la réalité, de raisonner, de porter des jugements, de résoudre divers types de problèmes, d'inventer, etc. C'est aussi, par exemple, le développement d'une autonomie et d'une responsabilité personnelles et de divers habiletés et comportements sociaux, y compris et d'abord à l'intérieur de l'institution scolaire elle-même. Dans les circonstances, ce n'est pas seulement l'apprentissage en tant que processus interne de la personne qui fait l'objet d'attention. Ce sont aussi les phases de préparation, de communication et d'évaluation traditionnelles dans l'enseignement, de même que les activités de soutien aux élèves et l'environnement mis en place en vue de stimuler un processus de découverte et d'appropriation par les élèves.

 

Les pays développés ont organisé leur système de l'enseignemt et de l'epprentissage en consequence. Les apports des nouvelles technologies ont revolutionné leur manière de penser pour en tier les constations suivantes:




 

PREMIÈRE CONSTATATION :

 

Le développement de diverses habiletés intellectuelles

Les technologies nouvelles ont le pouvoir de stimuler le développement des habiletés intellectuelles telles que la capacité de raisonner, de résoudre des problèmes, d'apprendre à apprendre et de créer.

 

DEUXIÈME CONSTATATION :

 

La spécificité de l'apprentissage à l'aide des nouvelles technologies

Les nouvelles technologies peuvent contribuer de plusieurs façons à améliorer l'acquisition de connaissances dans diverses matières d'enseignement et le développement des habiletés et des attitudes qui sont reliées à ces connaissances. La nature et l'ampleur de ces apprentissages dépendent notamment de l'acquis préalable des élèves et des activités qu'ils accomplissent avec les nouvelles technologies.




 

TROISIÈME CONSTATATION :

De l'intérêt pour une activité d'apprentissage

La plupart des élèves manifestent un intérêt spontané plus grand pour une activité d'apprentissage qui fait appel à une technologie nouvelle qu'aux approches coutumières en classe.




 

QUATRIÈME CONSTATATION :

 

Le temps et l'attention consacrés à des activités d'apprentissage

Le temps d'attention soutenue ou de concentration que la majorité des élèves sont prêts à consacrer à des activités d'apprentissage est plus élevé lorsqu'ils utilisent une technologie nouvelle que dans le cadre et avec les moyens traditionnels.

 

CINQIÈME CONSTATATION :

 

Le développement de l'esprit de recherche

Les nouvelles technologies ont le pouvoir de stimuler la recherche d'une information plus complète sur un sujet, d'une solution plus satisfaisante à un problème et, d'une manière générale, d'un plus grand nombre de relations entre diverses connaissances ou données.

 

SIXIÈME CONSTATATION :

 

Une collaboration élargie entre personnes

L'utilisation de nouvelles technologies favorise la collaboration entre élèves d'une même classe et entre élèves ou classes d'écoles différentes, proches ou lointaines, à des fins de sensibilisation à d'autres réalités, d'accès à des connaissances pertinentes non strictement définies à l'avance et de réalisation de projets ayant une portée réelle pour les élèves eux-mêmes et, éventuellement, d'autres personnes.



 

SEPTIÈME CONSTATATION :

 

Des apprentissages plus intégrés et mieux maîtrisés

Les possibilités de simulation, de manipulation virtuelle, de jonction rapide entre des données très variées, de représentation graphique et autres qu'offrent les nouvelles technologies contribuent à une mise en relation des connaissances avec diverses dimensions de la personne et assurent ainsi une maîtrise plus poussée de nombreux apprentissages.


 

HUITIÈME CONSTATATION :

 

L'information sur de nouvelles ressources didactiques

et la disponibilité d'un soutien pour leur utilisation

Par l'intermédiaire des nouvelles technologies, l'enseignant obtient rapidement des renseignements sur la disponibilité et l'intérêt d'une grande diversité de ressources didactiques et, en outre, bénéficie souvent d'un soutien pour leur utilisation.


 

NEUVIÈME CONSTATATION :

 

La collaboration de l'enseignant ou de l'enseignante

avec d'autres personnes

Les nouvelles technologies facilitent la collaboration de l'enseignant ou de l'enseignante avec des collègues, ainsi qu'avec d'autres personnes, de l'intérieur ou de l'extérieur du système d'enseignement, pour la planification ou l'élaboration d'activités d'apprentissage destinées aux élèves.



 

DIXIÈME CONSTATATION :

 

L'orientation de la planification

La planification de son enseignement par l'enseignant ou l'enseignante exige une harmonisation avec l'orientation pédagogique qu'il ou qu'elle privilégie, les apprentissages que l'élève est appelé à faire et les caractéristiques de la technologie utilisée. Toutefois, l'obtention de résultats positifs semble favorisée lorsque l'approche pédagogique retenue possède certains traits bien déterminés : une préoccupation pour une maîtrise des apprentissages en connexion avec le réel, la collaboration entre élèves, etc.


 

ONZIÈME CONSTATATION :

 

Des relations différentes entre enseignants ou enseignantes et élèves

Si on utilise les technologies nouvelles en misant sur leurs possibilités, l'enseignant ou l'enseignante agit auprès des élèves, bien davantage que dans la classe traditionnelle, comme un animateur, un «facilitateur», un mentor, un guide dans la découverte et la maîtrise progressive de connaissances, d'habiletés et d'attitudes.


 

DOUZIÈME CONSTATATION :

 

Une vision différente de l'enseignement et de l'apprentissage

Dans un contexte où les technologies nouvelles jouent un rôle important, l'enseignant et l'enseignante envisagent de moins en moins le savoir comme un ensemble de connaissances à transmettre et de plus en plus comme un processus et une recherche continus dont ils partagent avec les élèves les difficultés et les résultats.



 

QUATORZIÈME CONSTATATION :

 

Le diagnostic de difficultés particulières

En permettant de retracer rapidement les divers cheminements d'apprentissage empruntés par un élève, les nouvelles technologies facilitent la détection par l'enseignant ou l'enseignante des points forts de cet élève, de même que des difficultés précises qu'il rencontre ou de ses apprentissages préalables erronés ou mal assimilés.

 




 


   En connaissance de ce qui est exposé ci-dessus, il apparaît évident que le système scolaire ne peut pas  ignorer cette matière dans ses programmes nationaux. Même si un programme dans ce sens est établi dans le système éducatif aujourd'hui ,nous partons déja avec un retard considérable.

   Notre collectif étudira une action d'intervention au niveau des écoles en collaboration avec la délégation du ministère de l'éducation nationale.
   Notre souhait est de doter chaque école primaire d'un espace informatique où les élevés s'initient
à la pratique de ses éléments, matériels et programmes.
  Notre collectif a déjà vécu un expérience dans ce domaine, il y a quelques années à l'école primaire AL MOUAHIDINE d'Inezgaue.
  Nous avions équipé une classe d'une dizaine d'ordinateurs à mettre à la disposition des élevés.

    Cette expérience s'est soldé par un échec  , du fait que jamais les élèves n'ont eu accès à cette classe.
   A l'analyse de cette situation, nous en avions tiré la conclusion que l'échec nous incombait d'avoir fourni un matériel au directeur de l'école qui l'a beaucoup plus indisposé qu'autre chose , du fait que l'offre que nous avions faite était incomplète et non opérationnelle.

     Il fallait impérativement compléter par un programme d'apprentissage et des éducateurs pour son application.
     La leçon a été retenue et nous nous prêtons à réaliser les conditions adéquates pour le mise en place d'une cellule opérationnelle dans une école pilote.

Barre bleue 1
Barre bleue 1

Ajouter un commentaire